Notre histoire

APAG signifie Association de Protection et d'Aide aux Gerbilles. Notre association est l'une des rares à se consacrer uniquement à une seule espèce.
Pourquoi ce choix ? La majorité d'entre nous possèdent des gerbilles et les connaissent avec beaucoup de précision ce qui nous permet de bien sélectionner et de guider les adoptants. Nous avons les installations nécessaires pour cette espèce uniquement. Nous ne souhaitons en aucun cas nous diversifier.

Comment l'APAG s'est-elle créée ? Dans quel but ? Quelle est son action ? Quelle est son évolution depuis sa création ? Peut-être des questions que vous vous posez, auxquelles nous allons donner ici des réponses.

 

La naissance de l'APAG :

L'APAG s'est créée en juin 2009 sur l'initiative de sa Présidente, Mlle WYNTEIN Charlène, alias Charly.

"Je possède des gerbilles depuis 15 ans maintenant. En 2007 j'ai ouvert un petit élevage familial de gerbilles qui marchait très bien et dont j'étais très fière. En 2009, j'ai commencé à recevoir des demandes de la part de ma vétérinaire et de personnes qui me contactaient via mon site internet pour prendre en charge des gerbilles abandonnées. Au départ deux femelles, puis une toute seule, puis deux mâles, en l'espace d'un mois. Je ne m'étais jamais posé la question de savoir si les gerbilles étaient elles aussi victimes de maltraitance ou d'abandon. Je ne le concevais même pas, je gardais cette notion seulement pour les chats et les chiens. C'est pourquoi j'ai été très étonnée quand ces premières gerbilles sont entrées dans ma vie. C'est là que je me suis dit que la demande était réelle et où j'ai eu l'idée de monter une association qui au départ était destinée uniquement à diffuser les annonces des refuges et autres associations qui récupéraient des gerbilles, pour les aider à leur trouver un nouveau foyer plus facilement ayant un pied bien ancré dans la communauté gerbillesque. Rapidement, et aux vues des demandes nous n'avons clairement jamais eu l'occasion de diffuser des annonces autres que les nôtres !
C'est ainsi que l'idée initiale s'est transformée et que nous avons créé une association à part entière. Les membres des différents forums ont été emballés par l'idée et m'ont donné un sérieux coup de main dans cette affaire. Chacun selon ses compétences, certains ont créé des bannières à l'effigie de l'APAG, d'autres se sont portés volontaires pour devenir famille d'accueil. La communauté Suisse et Belge s'est mobilisé, nous avons donc décidé de faire de l'APAG une association regroupant la France, la Suisse et la Belgique. Un sacré challenge !" Charlène, Fondatrice de l'APAG.

Comme nous ne partions de rien, il a fallu tout créer nous-mêmes : forum, site internet, partenaires, bases de données... Puis réfléchir à la politique à suivre concernant les abandons, les sauvetages, la répartition des tâches de chacun, le suivi des adoptions.

 

Les buts de l'APAG :

Nous nous sommes fixés pour buts de recueillir des gerbilles dans le besoin, de les remettre en bonne santé avant de les proposer à l'adoption afin de leur trouver un nouveau foyer chaleureux.

Chaque sauvetage est unique, et les causes d'abandons sont très variées. Cela va du déménagement à l'étranger ; d'un achat en animalerie qui s'est révélé être une erreur de sexage et donc la naissance de petits où les propriétaires sont complètement dépassés par la situation ; d'une personne inconsciente qui a acheté un couple pour faire de la reproduction car "les bébés c'est mignon" sans s'être renseigné au préalable sur le sujet et donc rapidement débordé par les naissances incontrôlées ; des abandons dans la nature - avec ou sans cage, ce qui rend la récupération plus ou moins sportive - ; du désintérêt des enfants et des parents qui ne veulent plus assumer la charge et les contraintes des animaux ; des cas de maltraitance diverses comme par exemple le manque de soin, d'hygiène, des gerbilles malades non soignées, des violences physiques sur l'animal, des mauvais traitements qui rendent généralement la ou les gerbilles agressives envers l'Homme ; de rares cas d'allergies plus ou moins vraies à la gerbille, etc etc...

Nous les récupérons, souvent en effectuant nous-mêmes le déplacement chez les personnes, qui parfois habitent très loin, puis nous les ramenons chez nous, nous les séparons par sexe, nous attendons de voir si des femelles ne seraient pas gestantes, nous les soignons, parfois nous devons aussi les re-sociabiliser à la main de l'Homme. Malheureusement il arrive parfois que des gerbilles récupérées ne survivent pas, soit parce qu'elles sont trop malades, soit trop vieilles. Nous leur rendons hommage sur notre site internet. Parfois aussi certaines des gerbilles ne peuvent être proposées à l'adoption car elles sont trop malades, trop instables psychologiquement, voire agressives sans aucun progrès après plusieurs mois. Ces dernières ne sont pas euthanasiées, nous leur trouvons un foyer chez une de nos familles d'accueil qui s'en occupera jusqu'à la fin de sa vie.

Chez nous, comme dans toutes les associations et tous les refuges, on voit absolument de tout, et quand on croit avoir vu le pire le sauvetage suivant l'est généralement encore plus...
C'est triste de voir jusqu'où l'être humain peut aller par simple caprice !

Mais nous pensons toujours aux gerbilles avant tout, à pouvoir les récupérer pour leur offrir une nouvelle vie meilleure que la précédente.

Concernant les adoptions, nous avons décidé de ne pas les faire payer. Chez nous l'adoption d'une gerbille ou d'un groupe de gerbilles est donc gratuite mais la sélection des adoptants est rigoureuse car qui dit gratuité dit forcément personnes mal intentionnées !
De même pour l'abandon, nous ne demandons aucune participation financière à ce sujet.

Financièrement nous ne recevons aucune aide de l’État ou d'un quelconque organisme. Toutes nos familles d'accueil et nos membres actifs sont bénévoles et pourvoient eux-mêmes, sur leurs propres deniers, aux besoins des gerbilles dont ils ont la charge. C'est pourquoi nous comptons beaucoup sur les dons en nature des adoptants ou des personnes touchées par notre action. Un paquet de graines, de litière, une roue, une cage... Autant de choses qui nous permettent de continuer à sauver de gerbilles et à leur retrouver une famille !

"Je m'appelle Élodie alias Tchikinette et je vis en France, plus précisément en Gironde, proche de Bordeaux.
J'ai connu l'APAG grâce au forum Les-Gerbilles.com, il y a environ 1 an. Dans les signatures de plusieurs adhérents le logo de l'APAG m'avait tapé dans l'oeil.
Je me suis rendue sur le site tous les jours pendant 4 mois, pour voir l'avancement des adoptions. Sans être encore FA, j'avais pris certaines habitudes comme aller sur les sites de petites annonces et donner des conseils aux personnes dont les annonces m'inquiétaient.
Jusqu'au jour où je suis devenu FA de l'APAG et ai fait mon premier sauvetage.
Malheureusement, peu de temps après, j'ai dû déménager dans beaucoup plus petit ce qui m'a beaucoup freiné en terme de places d'accueil !
L'APAG est une association formidable, j'espère qu'elle va se développer dans les années à venir car les gerbilles sont de plus en plus courantes, et malheureusement, de plus en plus abandonnées.
Si l'APAG n'était pas là, où finiraient nos chers loulous qui sont pourtant de vrais cadeaux.
Que dire de plus à part longue vie à cette association !!!" Élodie, famille d'accueil de l'APAG.


"Je me prénomme Line et mon pseudo est Linou. Je vis à Leytron dans le Valais en Suisse.
J'ai connu l'APAG par le biais d'une petite annonce de Silvia, la responsable Suisse. C'est comme cela que je l'ai contactée pour me proposer comme famille d'accueil en juillet 2011. Elle m'a fait passer deux entretiens, le premier par téléphone et le suivant en lui faisant une petite visite à son domicile.
Je trouve cette association super : sauver et donner une seconde chance aux gerbilles c'est génial et très gratifiant, car elles nous le rendent avec des câlins et des fous rires.
J'ai choisi de devenir famille d'accueil pour me rendre utile à une bonne cause et l'APAG en est une.
J'en avais mare de me sentir impuissante face à certaines petites annonces qui me déchiraient le coeur.
J'espère un jour pouvoir adopter des gerbilles de l'APAG et également trouver des personnes de confiances, comme familles d'accueil dans ma région car pour l'instant je suis la seule ici.
J'aimerais également sensibiliser les gens sur les abandons, qu'ils prennent conscience qu'un animal quel qu'il soit, ne devienne pas une mode où tout s'achète et tout se jette.
Je compte sur l'APAG pour m'aider à le faire, et que l'association soit connue pour aider les propriétaires de gerbilles à se responsabiliser plutôt qu'abandonner, via les publicités ou des affiches.
Pour moi l'APAG est une association très utile et qui devrait être connue de tous. Je souhaite personnellement une longue vie à l'APAG et tout mes voeux de réussite !" Line, famille d'accueil de l'APAG.


"Je m'appelle Muriel et mon pseudo sur le forum est Fanelia. Je vis en France dans la Vienne (86) où je fais mes études, mais je suis toujours rattachée à mon département natal les Deux-Sèvres (79).
J'ai connu l'APAG via une annonce d'adoption sur le forum Rescue. Les annonces étaient claires et concises, et l'accueil fut tout de suite chaleureux auprès des membres du site et du forum.
J'ai rejoins l'APAG lors de ma première adoption, l'année dernière il me semble, en juillet 2010, même si j'attendais mes pépettes avec impatience dès le mois de mai !
Je ne sais pas si on peut appeler une FA qui fait peu d'adoption comme "membre actif" mais en acquérant mon premier terrarium puis mon second, etc, j'ai eu envie de faire FA pour tout d'abord aider les autres FA à gérer les demandes d'abandons. J'essaye de répondre aux demandes de sauvetages qui sont dans ma région, ou en l'absence d'abandon dans mon secteur, de récupérer des gerbilles d'autres FA qui se retrouvent surchargées.
J'aimerais pouvoir faire plus, mais avec mes études et étant aussi famille d'accueil pour chats abandonnés, le temps me manque !
Je pense que l'APAG fait déjà beaucoup avec la réputation de la gerbille en tant qu'animal de compagnie. J'aimerais qu'elle devienne un réseau encore plus large et plus connu pour que dès qu'un adoptant soit intéressé par la gerbille, il pense tout de suite à notre association avant d'aller prendre sa voiture en direction de l'animalerie !
Vu le nombre d'abandons en cours de traitement, je pense que l'APAG est une association utile pour les gerbilles, et surtout pour les maîtres irresponsables, qui ne se rendent pas compte que même la gerbille est un animal qui a un coût et qui nécessite des soins et une qualité de vie optimale pour avoir une vraie relation avec cet animal. Mais ce n'est pas encore entré dans les moeurs...
Je n'ai pas l'impression que l'APAG ait grandie. Il y a des nouvelles têtes qui apparaissent pendant que d'autres se mettent en "stand by" pour causes personnelles ou professionnelles, mais le nombre de familles d'accueil me paraît toujours stable pour l'instant, alors que les abandons se multiplient. En revanche j'ai vu l'APAG évoluer, avec le changement au niveau de la gérance, il a fallu acquérir plus d'autonomie et de travail en groupe, même si la maman de l'APAG et surtout pour moi "la maman gerbille" restera toujours Charly !" Muriel, famille d'accueil de l'APAG.

 

Le fonctionnement de l'APAG :

L'APAG est sectorisée en trois pays, là où elle a un champ d'action, la France, la Belgique et la Suisse. Pour chacun de ces pays est désigné une responsable, qui est en charge des familles d'accueil de son pays, des gerbilles récupérées, de leur adoption, du recrutement de nouvelles familles d'accueil, etc etc...
Les familles d'accueil sont le pilier de l'APAG. Sans elles nous ne pourrions pas sauver de gerbilles. Leur rôle est donc primordial.
Nous avons aussi une équipe en charge de gérer le forum, de le faire vivre, de le modérer, de répondre aux questions des membres.
Une autre équipe s'occupe de gérer le site internet, de mettre les annonces à jour, d'y mettre les informations importantes nous concernant.
Une autre équipe encore est chargée de diffuser nos annonces sur d'autres forums de protection animale, ce qui nous permet de toucher plus d'adoptants potentiels.
D'autres encore sont en charge du suivi des adoptions et des adoptants, un sacré travail !
Et enfin nous comptons depuis peu une équipe en charge de créer un Journal de l'APAG, avec des articles sur la santé, sur la gerbille en général, des gerbilles mises en avant en "coup de coeur" pour motiver leur adoption, des interviews de famille d'accueil, de membres, etc etc...

"Je m’appelle Laure alias l0l0 et j’habite à Orléans en France.
J'ai connu Charly via un forum commun où nous donnions déjà des conseils sur les gerbilles.
Lorsque Charly à décidé de changer de voie et a monté l'APAG je lui ai dit qu'elle pourrait compter sur moi. Mon implication a d'abord été discrète puis le jour où elle a demandé de l'aide pour restructurer l'association j'ai répondu présente. J'ai rejoins l'APAG dès que l'idée à été émise car je souhaitais en premier lieu sortir des animaux victimes de la négligence de certaines personnes ou encore de leur offrir des conditions de vie meilleures qu'ils n'avaient. Le conseil aussi est quelque chose que je fais depuis longtemps j'aime cela et c'est pour moi la meilleure arme pour que les gens apprennent à connaître leur animal.
Au sein de l'APAG je suis famille d'accueil et je fais également partie de la gérance de l'association. Nous travaillons à plusieurs afin de faire vivre l'association et de prendre les bonnes décisions. Je suis responsable des familles d'accueil France avec Marie. Nous avons pour but de gérer les familles d’accueil du pays. J'ai en plus en charge la gestion du site internet.
Plus tard, je souhaiterais que l'APAG maintienne sa réputation et que nous devenions plus important notamment en termes de familles d’accueil qui nous manquent cruellement pour pouvoir agir de manière plus large et efficace. En effet, les gerbilles sont de plus en plus un phénomène de mode, les couleurs sont nombreuses, de plus de nombreuses personnes sont victimes de mauvais conseils et de mauvais sexages. Le conseil et la prévention sont les seuls moyens d'éduquer au respect et au bien être de l'animal." Laure, Responsable France.


"Je m'appelle Alexandra alias Athénia et je vis à Liège en Belgique.
J'ai connu Charly par notre ancienne activité commune. Avant l'APAG j'étais déjà famille d'accueil indépendante. L'idée de créer l'APAG devenait indispensable vu le nombre d'abandons de gerbilles, c'est pourquoi lorsqu'elle a été créée il était logique pour moi de m'y investir dès le début.
Mon plus beau rôle à l'APAG est celui de famille d'accueil, je suis également responsable du secteur de la Belgique (gestion des FA, recrutement...) et depuis peu je m'occupe de la gestion des contrats d'adoption.
Dans l'avenir j'espère que l'APAG pourra s'étendre à d'autres pays francophones et pourquoi pas devenir internationale par la suite, bien sûr j'espère aussi que nous pourrons être plus présents sur les salons animaliers et faire beaucoup de prévention.
Pour le moment il nous devient nécessaire de recruter plus de familles d'accueil car nous en manquons cruellement par rapport au nombre toujours croissant de demandes d'abandons.
Depuis sa création, le plus gros changement que j'ai pu observer c'est l'amitié et le soutien entre nous qui nous aide à tenir car le bénévolat peut parfois être très dur, nous tombons sur des cas parfois très tristes. Les changements significatifs dans notre fonctionnement sont également visibles sur la réputation grandissante de l'APAG sur les forums de sauvetage." Alexandra, Responsable Belgique.


"Je m’appelle Silvia alias Lacuna09 sur le forum de l’APAG et j’habite en Suisse dans une jolie petite ville au bord du lac Léman qui se nomme Nyon.
J’ai des gerbilles depuis 1992 et un véritable amour est né avec ces rongeurs. J’ai toujours eu avec moi une cinquantaine de gerbilles, je faisais un peu de reproduction pour moi, en gardant tous les petits.
Malheureusement, je vivais ma passion toute seule dans un coin. Un jour en surfant sur le net, je découvre l’APAG ! D’abord ce fut un étonnement, car je n’avais jamais vu une association de protection pour ces rongeurs. Puis là, tout d’un coup, cela a été clair ! Je me devais d’aider ces personnes dans leur démarche. Aussitôt dis, aussitôt fait !
Avec l’APAG, j’ai découvert un univers que je ne connaissais pas : la maltraitance sur des boules de poils pesant 70g ! J’ai découvert l’élevage intensif, la génétique à outrance, les erreurs de sexage. J’ai découvert aussi des maladies que je ne connaissais pas. Merci mille fois, car depuis, je n’ai plus le même regard sur ce rongeur. J’ai compris que même sur un animal si petit, l’Homme est encore et toujours là pour abîmer un chef-d’œuvre de Mère Nature.
Je suis arrivée à l'APAG il y a 18 mois précisément, soit en décembre 2009 avec pour objectif de donner à ces petites boules de poils la chance de trouver pour eux un nouveau foyer, rempli d’amour et de respect. Depuis quelques mois je suis responsable de l’APAG en Suisse, ce qui veut dire que je la représente. Je m’occupe du recrutement de nouvelles familles d’accueil, ce qui est indispensable pour l’association, car sans elles, nous ne serions rien !
Évidemment, je suis moi-même une famille d’accueil, ayant beaucoup de place et lors de sauvetage, il m’arrive de craquer pour un groupe, ou pour un loulou solitaire et je passe en mode " adoption " ^^.
Côté administratif, je m’occupe du forum. Il doit être propre, clair, convivial, courtois, c’est mon job.
Les annonces pour les adoptions doivent être mises à jour régulièrement, je m’en occupe avec mon collègue Aurel. Nous travaillons tous beaucoup, pour que nos membres aient du plaisir à parcourir notre site et notre forum.
L'APAG est devenue une association indispensable pour protéger ces rongeurs de l’imbécilité humaine ! Et je souhaite que l’aventure continue pour sauver un maximum de gerbilles dans les années à venir. Elles le méritent ! Je ferai tout mon possible pour cela et pour l’APAG ! Longue, longue vie !
Il est clair que l’association a grandi depuis mon arrivée. Son évolution est présente. Ensemble nous sommes forts et qui dit force, dit sauvetage. Je suis vraiment touchée par tout le travail accompli par nos bénévoles, dont je fais aussi partie. Un seul et même but : sauver des gerbilles et leur trouver les bonnes personnes pour les aimer." Silvia, Responsable Suisse.


"Je m'appelle Aurélien, mon pseudo est Aurel et je vis dans une petite commune de l'Isère (38), en France.
J'ai connu l'APAG presque immédiatement lorsque je me suis inscrit sur les divers forums gerbilles à mes débuts. Soit il y a un an et demi maintenant. Cette association, devenue le lieu-dit des amoureux de gerbilles, permet de sauver chaque année un nombre conséquent de ces animaux si chers à nos yeux.
Son but étant de promouvoir et de sauver la gerbille, l'APAG s'implique toujours dans tout ce qu'elle entreprend. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai souhaité devenir membre actif de l'association. Je voulais avec mes petits moyens apporter ma pierre à un édifice déjà bien consolidé et pour lequel je voulais m'investir plus personnellement, comme une sorte de challenge et de responsabilité avancée. J'ai donc rejoint l'APAG il y a un peu plus d'un an maintenant.
Je suis en effet tout jeune dans le monde des gerbilles, bien que tatillonnant au départ, je suis devenu Famille d'Accueil (FA) puis Charly et le reste de l'équipe m'ont fait confiance afin de me confier la responsabilité des annonces et la modération du forum.
Mon rôle est de faire en sorte que les annonces postées par les FA soient les plus exactes possible à leur diffusion. J'ai en quelque sorte, le dernier mot sur les annonces, puisque c'est à moi que revient la tâche d'ordonner ou non la diffusion de celles-ci. Pour ce qui est de la modération, je râle, je déplace, je guide et j'essaie d'aiguiller au mieux les diverses questions posées sur le forum.
L'APAG, sans cesse en expansion, mériterait à l'avenir d'être reconnue. Tous les membres se donnent énormément de mal afin de gérer au mieux tout ce qui doit l'être. J'espère aussi qu'elle pourra diversifier ses actions de prévention et offrir d'avantage de reconnaissance tant à la gerbille, puisque c'est l'animal que nous défendons, que pour la cause animale, bien souvent laissée pour compte. Je serais ravi de pouvoir une fois de plus mettre ma personne à contribution et de faire évoluer les mœurs, tout en espérant que d'autre FA rejoignent l'APAG. Il n'y en aura jamais assez ! Les gerbilles trop souvent abandonnées, maltraitées... il y en aura toujours.
C'est grâce à l'initiative de personnes comme Charly, fondatrice de l'association et des membres pour la faire perdurer, que l'APAG pourra s'agrandir et augmenter ses champs d'actions." Aurélien, modérateur du forum.


"Je m'appelle Jessica et mon pseudo sur le forum est Kaori. Je vis en France dans l’Aisne.
J’ai connu l’APAG alors que j’étais inscrite sur un forum spécialisé en gerbilles sur lequel Charly était inscrite aussi. Je pense que l’APAG est une association utile surtout au vu du nombre d’abandons. C’est une association spécialisée dans une seule espèce et ainsi les différentes familles d’accueil sont plus à même de répondre aux attentes des sauvetages.
Je n’ai pas vraiment souhaité devenir membre actif, cependant il était naturel pour moi de m’impliquer dans la vie de l’association dès sa création. J'ai d'abord aidé le site et le forum en créant leur graphisme. Et au final après avoir émis l’idée de créer un journal pour l’association on m’a proposé le rôle de Chargée de presse. J’ai rapidement accepté.
Plus tard j’aimerais éventuellement devenir famille d’accueil si possible et si ma candidature est retenue. Je pense que l’APAG fait déjà beaucoup pour les gerbilles, ainsi, mis à part recruter plus de FA pour sauver plus de gerbilles, je ne vois pas ce que pourrait faire l’association en plus." Jessica, responsable du Journal de l'APAG.

 

Le devenir de l'APAG :

Comme nous ne pensions pas que l'APAG prendrait une telle ampleur au bout de 2 ans seulement, nous sommes restés en association de fait, et non pas en association Loi 1901. Mais à l'heure actuelle la question se pose et nous avons décidé de franchir le cap. Pour le moment nous en sommes encore au stade où nous réfléchissons aux statuts, au règlement intérieur, à comment mettre tout cela en place à tous les niveaux.

Nous soumettre à la Loi 1901 nous permettrait de récolter des dons d'ordre financiers, de participer à des évènements publics afin de nous faire connaître d'avantage, mais aussi pourquoi pas d'obtenir des financements pour nous aider à développer notre structure.

Nous espérons aussi pouvoir ouvrir une boutique en ligne et y proposer des articles en relations avec les gerbilles ou avec l'association, afin de récolter des dons.

 

Les chiffres clés :

2009 - 2010 : 400 gerbilles recueillies - 300 gerbilles adoptées.
2010 - 2011 : 600 gerbilles recueillies - 500 gerbilles adoptées depuis la création de l'APAG.

"Je m'appelle Sarah et mon pseudo sur le forum est Tic-Tac. Je vis en France dans le Val d'Oise (95).
J'ai connu l'APAG grâce au forum Les-Gerbilles.com, car je souhaitais adopter des gerbilles, avoir des informations sur elles, etc... Les membres de ce forum m'ont tout de suite mis en relation avec l'APAG, et c'est là que je suis rentrée dans la "communauté gerbillesque".
Cela va faire 1 an que j'ai adopté mes gerbilles ici.
Mon "rêve" pour l'APAG c'est qu'elle puisse se faire connaitre partout, qu'elle recrute plus de FA et bien sûr qu'elle s'étende sur d'autres pays, parce que les gerbilles sont en danger partout, et c'est pour cela que l'APAG existe. Il faut savoir que je n'ai que 14 ans, donc je ne peux pas m'investir autant que je le souhaiterais dans l'association. Les gerbilles, c'est ma vie, je ne serais pas la même sans elles.
Des fois je regarde mes gerbilles et je me demande comment on peut faire du mal à ses petites boules de poils au regard si mignon ? La bêtise humaine détruit la nature, détruit des animaux sans défense. Il n'y a qu'à aller regarder le nombre de gerbilles à l'adoption rien que sur le site de l'APAG pour constater l'utilité de l'association et l’ampleur de la bêtise humaine.
C'est magnifique ce que vous faites ici, continuez, ne lâchez jamais prise !" Sarah, adoptante de 3 gerbilles de l'APAG.

Copyright © 2009 V1 Charly - Association de Protection et d'Aide aux Gerbilles -. Tous droits réservés. Copie des photos interdite !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site