Son comportement

Le comportement de la gerbille

 

Téléchargez cette fiche au format PDF : Comportement de la gerbille Comportement de la gerbille

 

La gerbille est un animal encore mal connu en France. La plupart des adoptants que nous rencontrons n'en ont jamais eu, nous allons donc tenter ici de décrire son comportement, ou plutôt ses comportements.

 

Le comportement individuel :

La gerbille est un rongeur très vif et curieux. Il est facile de les apprivoiser avec de la patience, de l'amour, et des graines de tournesol ! Dès que vous êtes actif elle l'est aussi. C'est pourquoi il est important que l'habitat se trouve dans une pièce à vivre. La gerbille est dite crépusculaire, c'est à dire qu'elle vit principalement en début et fin de journée. Il faut rapprocher cela de leur milieu naturel, en effet dans les steppes arides elles ne peuvent se déplacer que durant ces périodes, là où la chaleur est supportable. Donc contrairement aux hamsters, vous aurez l'occasion de les voir évoluer. Lorsqu'elle est en confiance elle vient d'elle-même dans la main. Elle adore sortir et découvrir de nouveaux horizons mais il faut faire attention pendant les sorties à ce qu'elles ne puissent pas tomber du canapé, se glisser sous une porte, ronger les fils électriques... Car ça aussi c'est leur truc ! Et bonjour pour les rattraper...

La gerbille possède 2 sens particulièrement développés : l'odorat et l'ouïe. Elles ont un odorat 40 fois supérieur à celui d'un chien, en conséquence les litières parfumées, le sable à chinchilla parfumé, l'encens, le parfum, la cigarette... sont autant d'agressions pour elles. Les gerbilles peuvent entendre les ultra-sons. Ne vous étonnez donc pas si un jour, alors que tout est silencieux, elles se mettent en position d'alerte et commencent à tambouriner de la patte. Elles ont forcément entendu quelque chose qui ne leur a pas plu !

Dans la nature, pour se protéger des prédateurs, la gerbille a besoin de se cacher. Aussi elles creusent des galeries de 6 mètres de long sur 2 mètres de profondeur. Il n'est donc pas étonnant de retrouver ce comportement en captivité. La gerbille a besoin de creuser, mais aussi de se cacher pour dormir et manger. De même, si vous mettez les gamelles à même la litière, vous vous rendrez vite compte qu'elles vont les recouvrir de litière afin de protéger leur butin.

La gerbille fait partie des rongeurs. Vous l'aurez donc compris : elle ronge. Elle ronge tout et tout le temps. Barreaux de cage, plastique, carton, bois, résine dure... Elles arrivent même à ronger les baguettes d'aluminium ! Mais savez-vous pourquoi ? Les incisives du haut et du bas de leurs mâchoires poussent en permanence. A titre d'exemple une incisive qui se casse repousse intégralement en seulement 7 jours ! C'est pourquoi il est nécessaire pour elle de ronger et pour vous de lui donner les moyens de le faire. Peu importe si elles détruisent leurs jouets ou leur maison en bois, le plus important est de leur éviter une malocclusion dentaire. De même, la gerbille va avoir tendance au début à vous "goûter" les doigts plus ou moins fort. Si vous venez de manger quelque chose d'appétissant, et même si vous vous êtes bien lavé les mains, avec leur super odorat elles vont le sentir. Il ne faut pas vous laisser faire, les repousser doucement pour leur faire comprendre que outre le fait que vous ne soyez pas comestible cela peut vous faire mal si elles y vont un peu plus fort. On retrouve principalement ce comportement chez les jeunes qui découvrent le monde et les autres quand elles ne connaissent pas encore votre odeur.

La gerbille est aussi un rongeur très propre. Elle se nettoie souvent le pelage en humidifiant ses pattes avant de salive avant de se les passer sur le corps. Elle se "brosse les dents" avec le sable à chinchilla. Contrairement au hamster qui a tendance à faire ses besoins même dans son nid, vous ne trouverez jamais une crotte dans le leur. Elles choisissent méticuleusement les morceaux de litière, de foin et de sopalin les plus propres pour édifier leur nid.

Ne vous attendez tout de même pas à ce que la gerbille devienne un petit animal de compagnie très câlin, appréciant les caresses et restant sagement sur votre épaule. La gerbille s'apparente beaucoup au chat : très indépendante. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne vous aime pas, une relation complice peut tout à fait se créer. Il suffit au départ de ne pas être trop brusque dans ses gestes, mais au contraire de les approcher doucement, d'avoir des gestes précis et en douceur.

Curieuse, elle aime le changement et la nouveauté. N'hésitez donc pas à modifier quelques élements de place dans son habitat, elle s'amusera à le découvrir et l'explorer, à faire sa propre décoration aussi ! Ne vous étonnez pas si votre bel habitat bien aménagé, avec la litière bien plate et égale, se transforme en moins de 2 heures à Hiroshima... Elles ont des goûts... très personnels à ce sujet ;)

On peut posséder 90 gerbilles et avoir 90 caractères bien différents. C'est ça qui est magique avec les gerbilles. Certaines seront vraiment curieuses, d'autres plus craintives, certaines très dominantes, d'autres plus en retrait. Des gerbilles qui savent ce qu'elles veulent et qui feront tout pour l'avoir, d'autres qui se laissent vivre. Des hyperactives, des babas cool...

Mais ce qui fait le charme des gerbilles c'est d'observer leur comportement en groupe.

 

Le comportement en groupe :

La gerbille est un des rares rongeurs grégaires. C'est à dire qu'elle a besoin de vivre en groupe. Aller acheter une gerbille seule en animalerie alors qu'elle était avec des congénères est franchement très cruel. Contrairement aux souris et à ce que l'on peut entendre dire dans certaines animaleries, les mâles vivent aussi bien en groupe que les femelles. Le mieux est de prendre maximum 4 gerbilles du même sexe. Mais cela dépend des combinaisons et des gerbilles.

Les femelles sont plus territoriales que les mâles. Nous sommes en effet dans une communauté matriarcale, ce sont les femelles qui dominent. Il existe ce que l'on appelle des "bagarres inexpliquées" chez les gerbilles, comme le nom l'indique il n'y a pas d'explication scientifique mais 2 gerbilles qui vivent ensemble depuis des années peuvent soudain se battre et tenter de se tuer. Dans la nature elles peuvent toujours fuir pour ériger une nouvelle colonie mais en captivité... Ce comportement reste très rare et survient du coup plus chez les femelles que chez les mâles.

Un groupe composé du parent + 3 enfants maximum (du même sexe bien sûr) est très soudé. Le parent sera toujours le dominant et rares sont les cas de paricide pour la prise de pouvoir. En revanche, à la mort du parent dominant, le reste du groupe va devoir réorganiser la hiérarchie, c'est alors que vous devrez rester très vigilant les premières semaines car une bagarre peut toujours éclater si l'une ou l'autre refuse de se soumettre.

La hiérarchie des gerbilles est très complexe et très bien définie. Il y a un dominant et un dominé pour les groupes de 2. Un dominant, un dominé et un "exclu" dans les groupes de 3. Pour les groupes plus important nous retrouvons toujours un dominant, des sous-dominants, des dominés, des "exclus". Le dominé est généralement le plus curieux de tous, c'est celui qui viendra en premier au moindre bruit. Ce sera aussi généralement le premier à manger, à se rouler dans la terre à bain... Vous observerez aussi que quand elles dorment, il y a toujours une gerbille avec les yeux à moitié ouverts ou en activité. Généralement il s'agit d'une dominée chargée de monter la garde pour le reste du groupe. A la moindre alerte elle tambourinera de la patte pour avertir toutes les autres du danger potentiel.

La dominance s'affirme de différentes façons. Vous pourrez observer parfois des accouplements même dans un groupe du même sexe. Il s'agit la plupart du temps du dominant qui affirme sa supériorité au dominé. De même le dominant peut arracher quelques poils des oreilles, du museau, de la nuque, du bas du dos, ou des pattes du dominé. Le dominé se soumet au dominant en mettant sa tête complètement sous le corps de celui-ci. Parfois on assiste aussi à des petits "combats de boxe". Les gerbilles se mettent sur leurs pattes arrières et se boxent avec les pattes avant. Soit le dominé en a marre d'être poursuivi par le dominant, soit il refuse la soumission.

En parlant d'accouplement il est fréquent de voir les femelles s'accoupler entre elles. Durant ses chaleurs la femelle va présenter son postérieur aux autres. Comme elles ne réagiront pas comme les mâles, la femelle en chaleur va imiter l'accouplement avec ses congénères, ce qui peut être source de tension. En effet, les autres vont en avoir marre de se sentir harcelées.

Les gerbilles dorment ensemble, toutes recroquevillées en boule pour garder la chaleur des corps. La toilette se fait en groupe aussi, il n'est pas rare de voir une gerbille en nettoyer une autre.

La construction du nid est l'affaire de chacun mais on note que les femelles en font des plus jolis par rapport aux mâles. Mauvaise langue nous pourrions faire un comparatif avec nos propres compagnons ;)

L'odeur du groupe est fondamentale pour sa cohésion. Elle est la plus présente dans le nid. Si vos gerbilles ont tendance à être stressées ou dominantes les unes envers les autres alors n'oubliez pas de garder une partie du nid lors des changements de litière. De même, si un jour votre groupe est séparé pendant plusieurs jours elles ne se reconnaitront plus car l'odeur aura changée chez chacune et elles risquent fortement de se battre. Les gerbilles déposent leurs odeurs grâce à une glande située sur leur ventre (une sorte de longue ligne brune sans poil), plus grande chez les mâles que chez les femelles.

Il ne sert à rien d'aller à l'encontre de leurs décisions. Si elles ont décidé que la litière serait plus importante à droite qu'à gauche, vous aurez beau vous acharner à égaliser le tout, elles se chargeront de refaire les modifications. Idem pour le nid, il n'est pas rare de les voir changer d'emplacement, allant même jusqu'à tout déménager dans le récipient du sable à chinchilla. Laissez-les faire, elles sont plus butées que vous...

L'éducation des petits est l'affaire de toute la famille. Les mâles se révèlent être de très bons pères et toute la communauté s'occupe des plus jeunes. Leur apprendre à se rouler dans le sable, se nettoyer le pelage, ronger un rouleau de sopalin, faire le nid...

Les gerbilles sont de grandes gourmandes. Si vous n'êtes pas assez rapide pour distribuer les graines de tournesol ou les amandes effilées à chacune vous les verrez se courser pour voler la graine de l'autre.

C'est aussi un rongeur très intelligent. D'une cage à l'autre elles s'observent et l'on voit souvent une reproduction de certains schémas. Une cage va se mettre à ronger sa roue, au bout d'un temps l'autre cage va faire de même. Il y a beaucoup de mimétisme chez elles.

Copyright © 2009 V1 Charly - Association de Protection et d'Aide aux Gerbilles -. Tous droits réservés. Copie des photos interdite !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×